Denis de Rougemont, fondateur en 1950 à Genève du Centre européen de la culture, a tenté de construire une Europe de la coopération culturelle. L’exploitation d’archives inédites retrouvées dans cinq Etats est à l’origine de cet ouvrage qui analyse le cheminement militant et intellectuel, après la seconde guerre mondiale, de cet homme engagé. Désireux d’une union fédérale européenne, mais critique des réalisations des artisans officiels de la construction européenne, Denis de Rougemont apparaît à travers ce portrait comme une figure intellectuelle et politique marquante du XXe siècle.