De façon générale, nous n’attendons de notre quotidien qu’une seule chose : nous libérer de lui. On ne s’embarrasse de la vie quotidienne que parce qu’elle est la promesse d’une autre vie, plus vraie, plus forte : vacances, fêtes, heureux imprévus. Ce livre fait le pari inverse : c’est parce que nous n’habitons pas assez notre quotidien qu’il nous fait fuir. II est donc urgent de rendre aux gestes de la vie quotidienne toute leur portée philosophique, existentielle, symbolique… Faire que le trajet pendulaire redevienne un voyage extraordinaire, ou que la toilette matinale raconte à nouveau l’aventure de notre humanité. Car la vie est quotidienne d’abord : tâchons de la vivre pleinement. C’est à un patient exercice d’étonnement et d’émerveillement, de questionnement et de soupçon que les auteurs de ce livre, tous trois professeurs de philosophie, ont voulu se plier. Ce livre s’adresse à ceux et celles qui, par là, trouveront une entrée simple et originale au coeur des thématiques qui intéressent la philosophie. A chaque moment de la journée ( » Le réveil « ,  » Le petit-déjeuner « ,  » Le trajet « ) sont associées une ou plusieurs notions du programme de Terminale ( » La conscience « ,  » La culture « ,  » L’existence « ), ce qui permet à l’élève, à l’étudiant ou au professeur de philosophie de consolider sa culture philosophique à partir de l’analyse précise et accessible d’exemples empruntés à la vie quotidienne.