L’épanouissement personnel par le travail est-il le nouveau mot d’ordre de notre époque? A l’heure de  » l’entreprise à visage humain « , du coaching et des chartes d’éthique, jamais pourtant l’angoisse n’a été aussi forte dans le monde de l’économie. Jamais les suicides n’ont été aussi nombreux au sein de l’entreprise. N’y aurait-il pas une perversité à s’appuyer sur le couple bonheur et labeur? Les cadres d’aujourd’hui ne seraient-ils pas les victimes consentantes d’une nouvelle forme de violence ? Les  » leaders  » ne sont-ils pas écartelés entre des injonctions contradictoires ? Performance et épanouissement, engagement et flexibilité, autonomie et conformité… Michela Marzano, en philosophe autant qu’en polémiste, jette un éclairage inédit sur cette nouvelle forme d’aliénation contemporaine : l’extension du domaine de la manipulation, de l’entreprise à la vie privée.