Le pouvoir on le désire, on le craint, on s’en protège.
‘Le sentiment de n’avoir aucun pouvoir sur les gens et les événements est difficilement supportable : l’impuissance rend malheureux. Personne ne réclame moins de pouvoir, tout le monde en veut davantage.’
Amoral, intelligent, impitoyable et captivant, cet ouvrage colossal condense 3000 ans d’histoire du pouvoir en 48 lois. Véritable manuel de la manipulation, il analyse la quintessence de cette sagesse millénaire, tirée de la vie et des oeuvres des plus illustres stratèges (Sun Zi, Clausewitz), hommes d’ État (César, Louis XIV, Bismarck, Talleyrand), courtisans (Castiglione, Gracián), séducteurs (Ninon de Lenclos, Casanova) et escrocs de l’histoire.
Des millions de lecteurs dans le monde ont déjà lu Power, les 48 lois du pouvoir. Mais l’ultime pouvoir, c’est d’être capable d’atteindre l’excellence…
Robert Greene analyse les biographies des plus grandes figures de l’Histoire pour mettre en lumière ce qui permet à chacun d’entre nous de prendre le pouvoir sur sa vie et sa destinée.
– Qu’a fait Charles Darwin, écolier médiocre, pour devenir un illustre naturaliste ?
– Quels furent les choix similaires entrepris par Mozart ou Cesar Rodriguez, pilote d’élite hors norme de l’US Air Force ?
En poursuivant le travail réalisé dans Power, les 48 lois du pouvoir, Robert Greene exploite ses années de recherche et des interviews exclusives pour découvrir les ingrédients qui ont permis à quelques-uns de devenir des maîtres absolus dans leur domaine.
Temple Grandin, Martha Graham, Henry Ford, Buckminster Fuller ils ont tous expliqué combien la passion, l’amour d’une chose accomplie exceptionnellement bien, pouvaient mener à sa maîtrise parfaite.
Brisant de nombreux mythes, Greene démontre que nous sommes tous capables d’atteindre l’excellence.